Tamazgha
Accueil du site > Lu dans la presse > Libye : de la révolte aux frappes occidentales

Libye : de la révolte aux frappes occidentales

Le Nouvel Obs, 24 mars 2011

jeudi 24 mars 2011, par Tilelli

Rappel des événements en Libye, au 6e jour de l’opération lancée par une coalition menée par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni, plus d’un mois après le début de la révolte contre le régime de Mouammar Kadhafi.

Au pouvoir depuis près de 42 ans, le colonel Kadhafi fait face depuis le 15 février à une révolte qui a fait des centaines de morts et poussé 300.000 personnes à la fuite.

— MARS 2011—

- 24 : Nouvelles frappes aériennes de la coalition dans les environs de Tripoli et des raids intensifs sur le fief de sa tribu à Sebha (sud). A Ajdabiya, au sud de Benghazi (est), des troupes rebelles avancent pour reprendre le contrôle de la ville. La France affirme que la coalition va "continuer les frappes aériennes" sur des cibles militaires.

- 23 : Combats rebelles/pro-Kadhafi à Zenten et Ajdabiya (est). Les forces gouvernementales bombardent le principal hôpital et des maisons à Misrata, 3e ville du pays (à l’est de Tripoli). La coalition, qui affirme avoir neutralisé l’aviation militaire de Kadhafi, mène des frappes contre ses troupes au sol, notamment à Misrata.

- 22 : Combats à Yefren (ouest). Les forces de Kadhafi attaquent Misrata, où 40 personnes y ont été tuées la veille. Kadhafi affirme que son pays est "prêt pour la bataille, qu’elle soit longue ou courte". L’Otan prend en charge le respect de l’embargo sur les armes.

- 21 : La coalition s’en prend à la résidence de Kadhafi à Tripoli.

Critiques contre l’intensité des bombardements. Sérieuses divergences sur la finalité et le mandat de l’opération.

- 20 : La coalition affirme avoir sévèrement endommagé les défenses antiaériennes libyennes. La première phase de frappes est "un succès" et a permis d’instaurer une zone d’exclusion aérienne (plus haut gradé américain).

A Tripoli, un bâtiment administratif du complexe résidentiel de Kadhafi, qui abritait selon la coalition un centre de commandement, détruit.

- 19 : La coalition passe à l’offensive. Des avions de chasse français détruisent plusieurs blindés des forces pro-Kadhafi. Les forces américaines et britanniques tirent des missiles de croisière contre des systèmes de défense antiaériens le long de la côte méditerranéenne.

- 18-19 : Les forces de Kadhafi attaquent Benghazi, bastion rebelle, et tirent à l’arme lourde contre des quartiers résidentiels : plus de 90 morts.

- 18 : L’insurrection dénonce des "bombardements soutenus" sur Zenten, Misrata et Ajdabiya. Tripoli dément.

- 17 : Le Conseil de sécurité de l’ONU vote en faveur d’un recours à la force contre les troupes pro-Kadhafi, ouvrant la voie à des frappes aériennes.

- 16 : Ajdabiya est "sous contrôle" (régime). Des centaines de civils et insurgés arrivent à Benghazi.

- 13-14 : Les forces pro-Kadhafi reprennent plusieurs villes, dont Zouara (ouest) et Brega (est).

- 10 : Ras Lanouf (est) reconquise par l’armée.

La France reconnaît le Conseil national de transition (CNT), créé le 27 février par l’opposition à Benghazi, qui s’est proclamé "seul représentant de la Libye".

- 9 : Les forces loyalistes reprennent Zawiyah (ouest), jusqu’alors bastion des insurgés le plus proche de Tripoli.

- 1er : L’opposition contrôle la région orientale pétrolière et certaines villes de l’Ouest. Le 4, l’insurrection prend Ras Lanouf.

— FEVRIER—

- 28 : Après l’ONU et les Etats-Unis, sanctions de l’UE.

- 23-25 : La zone allant de la frontière égyptienne jusqu’à Ajdabiya, avec Tobrouk et Benghazi, aux mains des rebelles.

Le secrétaire général de l’ONU évoque un millier de morts.

- 20-22 : Massacres et tirs à l’arme lourde à Benghazi (témoins). Heurts sanglants à Al-Baïda (est). Kadhafi promet de se battre jusqu’à la mort.

- 15-19 : Protestations sans précédent contre le régime, violemment réprimées à Benghazi et Al-Baïda.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0