Tamazgha
Accueil du site > Lu dans la presse > INTERVENTION MILITAIRE AU MALI : Fabius sonde Bouteflika

INTERVENTION MILITAIRE AU MALI : Fabius sonde Bouteflika

Algérie Express, le 18 juillet 2012

jeudi 19 juillet 2012, par Tilelli

En dehors de la courtoisie protocolaire et le repas partagé, Laurent Fabius, le ministre français des affaires étrangères, a passé le clair des 3 heures d’audience qui lui ont été accordées à sonder son hôte, Abdelaaziz Bouteflika. C’est le très satirique mais non moins bien informé journal français « le Canard enchainé » qui nous l’apprend.

Le journal, qui a ses entrées au Quai d’Orsay, révèle que « Laurent Fabius, reçu pendant 3 heures par le président Bouteflika, a testé les réactions de son interlocuteur, confronté à l’installation de ce « petit Afghanistan-africain ». Fabius qui a expliqué à Alger même et en présence de son homologue algérien, Mourad Medelci, que la position algérienne sur le Mali n’est pas si angélique qu’elle y paraît, a, dès son retour à Paris, fait part en interne des conclusions de son test. « Les Algériens n’envisagent pas d’envoyer leur armée au nord du Mali, dit-on au Quai d’Orsay, mais ils s’interrogent sur une option militaire, sans trop de précisions. Reste qu’ils sont toujours hostiles à voir la France s’en mêler », rapporte le Canard enchainé, en conclusion d’un article consacré à une alerte américaine sur la menace terroriste dans la région du Sahel. Le journal note que la DGSE, mais aussi d’autres services occidentaux, ont été destinataires d’un document long de 27 pages, élaboré par la DNI qui coordonne à Washington le travail de 16 agences de renseignement. Le rapport est du directeur adjoint de la DNI, Robert Cardillo, un spécialiste du contre terrorisme. Cardillo mentionne que « c’est un formidable Bazar qui s’installe au centre de l’Afrique. »

Hamid Guerni

- Lire sur Algérie Express

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0