Tamazgha
Accueil du site > Lu dans la presse > MNLA : Réponse à Monsieur le Président du Niger, Mahamadou Issoufou

MNLA : Réponse à Monsieur le Président du Niger, Mahamadou Issoufou

mercredi 13 juin 2012, par Tilelli

Monsieur le président, le MNLA et toutes les populations de l’Azawad ne comprennent pas votre affirmation sur RFI selon laquelle l’Azawad est principalement occupé par des Jihadistes étrangers (Pakistanais, Afghans et autres).

Permettez nous, Monsieur le Président, de vous rappeler sagement qu’à plusieurs égards le Niger et Azawad sont peuplés par les mêmes communautés. Alors que dans votre déclaration, vous sembliez mettre toute la lutte du MNLA à la solde de quelques Jihadistes étrangers dont les éléments vivants sur le territoire de l’Azawad et du Niger sont depuis plusieurs années connus et tolérés des autorités du Mali.

Acceptez également, Monsieur le Président , que la lutte du MNLA pour la libération de son territoire inclut aussi son combat pour un Azawad laïque et démocratique et débarrassé de toutes organisations terroristes. Le combat auquel nous vous invitons aujourd’hui, Monsieur le Président, c’est bien celui de l’ des forces pour vaincre les organisations Jihadistes qui opèrent non seulement au Niger, mais aussi dans l’ensemble des pays de la sous – région.

Au lieu donc, Monsieur le Président , à la veille de votre visite en France, de tenir un discours de va-t-en guerre, vous feriez mieux d’affuter vos arguments pour obtenir plus de projets de développement au profit des populations déshéritées du Niger, que la misère et le sous développement risquent de pousser à la révolte et créer des conditions propices à l’avènement d’un intégrisme radical.

Nous vous prions donc, Monsieur le Président, de plaider plutôt la négociation pour laquelle votre partenaire français est déjà largement engagé. Aussi, le MNLA reste disposé à recevoir de votre part des émissaires pour une revue de ses troupes, à moins que votre dessein ne soit une insinuation ayant pour motif essentiel d’inciter la communauté internationale à vous débarrasser d’une minorité considérée comme embarrassante, sous le prétexte fallacieux de connivence avec AQMI.

Pour le MNLA, ABLAL,

le 11 juin 2012

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0